dimanche 28 juillet 2013

La checklist quotidienne d'un Inbound Marketeur

La journée d'un Inbound Marketeur
Vous avez fait du bon boulot. Votre stratégie inbound marketing est déployée. Vous avez optimisé votre site web et vous avez créé un blog d'entreprise. Vous faites la promotion de vos contenus et vos processus de conversion et de nurturing de vos leads sont en place.

Regarder, écouter, commenter, répondre, poster, mettre à jour, analyser et partager sont des actions qui font parties de votre quotidien. Vous aimez ce que vous faites et vous y prenez du plaisir chaque jour. Et par dessus le marché, vous atteignez vos objectifs !

Idéaliste ? Moi ? Oui, peut-être. Soyons réaliste, envisageons l'impossible ! Je conçois cependant que vous n'avez peut-être pas tout à fait atteint ce niveau de plénitude. Pour vous y aider, je vous propose aujourd'hui une checklist que tout bon inbound marketeur devrait posséder. Cette liste peut vous aider à organiser vos journées afin de gagner du temps, de réduire le stress éventuel et de vous rendre plus performant.

Voici donc la liste des tâches quotidiennes et hebdomadaires, voire mensuelles d'un super inbound marketeur.


ON COMMENCE TOUT DE SUITE AVEC DU SOCIAL


En bon inbound marketeur, une tâche requiert votre attention 24 heures sur 24, tous les jours de la semaine. Médias sociaux et réseaux sociaux vous imposent ce rythme infernal. Ne dit-on pas qu'un bon community manager doit être disponible en permanence et répondre aux sollicitations de sa communauté en temps réel. Dure dure la vie de community manager ! Dure dure pour un inbound marketeur qui ne dispose pas d'un community manager dans son équipe !

Détendez-vous, on ne vous en voudra pas si, en fin de journée, vous déconnectez pour rejoindre votre petit chez vous, vous reposer et dormir. En revanche, un inbound marketeur scrupuleux se doit de répondre à l'appel à 9h00 pour se connecter à ses différentes communautés en ligne. C'est un peu comme le guichet d'un petit commerce, vous ne pouvez pas vous permettre de vous absenter pendant les horaires d'ouverture.

Bon, allez ! Au boulot !

  • Répondre - Dès que vous arrivez à votre bureau, connectez-vous à tous vos comptes : LinkedIn, Facebook, Twitter, Google+ au minimum. Répondez aux commentaires de vos contributions sur les réseaux sociaux mais aussi aux commentaires de vos blogs, aux messages qui vous sont directement adressés, aux emails, finalement à tous les messages qui vous sont parvenus d'une manière ou d'une autre.

  • Lire les autres et réagir - Prenez connaissance des contributions de toutes les personnes que vous suivez sur les réseaux sociaux, sur les plateformes de curation, dans les différentes communautés que vous animez ou auxquelles vous êtes inscrit. N'oubliez pas de vérifier votre boîte de messagerie pour lire vos newsletters et les alertes de Google Alerts par exemple. Réagissez aux contributions, attribuez des +1, des likes, des j'aime. Retweetez et rescoopez les contributions qui vous semblent les plus intéressantes.

  • Contribuer soi-même - Connectez-vous à tous vos outils de veille et de curation. Faites une sélection minutieuse des contenus que vous souhaitez partager. Obligez-vous à partager du contenu frais, de qualité et qui réponde à votre ligne éditoriale. Apprenez à faire une sélection intelligente à travers les titres des articles et des blogs. Les introductions et les chapô peuvent vous aider à faire une sélection rapide. Et surtout, surtout ! Ne partagez que les contenus que vous avez lu attentivement. N'hésitez pas à y ajouter un petit commentaire personnel. Lorsque vous partagez sur les réseaux sociaux, essayez de respecter au mieux les proportions suivantes : 60% de contenus que vous ne rédigez pas, 30% que vous avez rédigés et 10% que vous réservez pour vos offres intégrant un lien vers une landing page.


Les outils nécessaires

Ces premières tâches vous demandent de manipuler un certain nombre d'outils. Si vous n'êtes pas du tout équipé, sachez que des outils gratuits sont capables de vous aider à réaliser cette première liste de tâches. Au delà du débat payant/gratuit, les outils que je vous propose maintenant sont largement adaptés pour travailler correctement.

Scoop.it pour la curation. Google Alerts pour faire une veille sur votre raison sociale, vos marques, vos produits et services et éventuellement sur quelques mots-clés relatifs à votre secteur d'activité et à vos concurrents. Feedly pour une lecture unique de tous les flux auxquels vous êtes abonné.


UNE MATINÉE PLUTÔT BLOGGING

Vous avez déjà répondu aux commentaires de vos blogs en début de matinée. La tâche qui vous attend est d'une autre nature puisque c'est le moment de vous atteler à la rédaction de votre billet de blog quotidien.

  • Trouvez un sujet - L'idéal serait que toute la veille parcourue tôt dans la matinée vous ait donné une bonne idée de sujet de billet. Mieux, vous avez planifié vos billets en fonction de votre planning rédactionnel et il ne vous reste plus qu'à le consulter pour commencer sereinement votre billet. Bon, quoi qu'il en soit, débrouillez-vous, il va vous falloir disposer d'un sujet intéressant, pertinent et qui colle à votre stratégie inbound globale.
  • Préparez le terrainAvant de commencer à rédiger, il vous faudra aussi veiller aux aspects SEO, réfléchir aux opportunités de calls-to-action que vous pourrez intégrer et choisir une offre pertinente que vous allez positionner derrière votre call-to-action.
  • Passez à l'action - Je vous recommande vivement de faire savoir à vos collaborateurs qu'il s'agit du créneau horaire sur lequel vous ne souhaitez pas être dérangé. Alors, casques sur les oreilles et donnez tout ce que vous avez pour un des moments les plus importants de votre journée de travail.
  • Relisez et faites relire - Euh.. pas de fautes d'orthographe et de grammaire s'il vous plaît ! Demandez à vos collaborateurs de relire votre billet pour détecter les quelques fautes qui seraient passées au travers de vos filets mais également pour vous assurez que tout le billet est facilement compréhensible. Si vous ne disposez de personne pour relire vos billets, c'est le moment de prendre une petite pause, une boisson chaude et de vous aérer la tête quelques instants avant de vous plonger dans la relecture du billet. Idéalement, vous pourriez concevoir de ne publier que les billets rédigés la veille. Ainsi vous relisez puis publiez un billet rédigé la veille et vous commencez le jour même à rédiger le billet qui sera publié le lendemain.
  • Peaufinez votre projet de contenu premium - La raison pour laquelle vous avez déployé un blog et pour laquelle vous rédigez quotidiennement des billets est simple : vous souhaitez générer des leads à travers le téléchargement de contenus premium et autres eBooks ou livres blancs. Prenez alors le temps de les peaufiner au jour le jour. Vous pourriez par exemple planifier la rédaction de ces contenus premium sur plusieurs jours afin de savoir rapidement quelle partie vous devez rédiger chaque jour.


L’APRÈS-MIDI C'EST LEAD MANAGEMENT

Stop ! Avant de vous précipiter pour compter le nombre de leads et vérifier leur qualité, je vous propose de digérer tranquillement en refaisant un tour sur toute la partie sociale. Démarrez ce début d'après-midi comme vous avez démarré la matinée. Répondez, lisez, régissez et contribuez !

Une fois à jour, vous pouvez passer tranquillement à la gestion de vos leads.

  • Les nouveaux leads - Prenez connaissance des nouveaux leads générés chaque jour. Leur nombre et leurs natures en priorité. Intégrez ces nouveaux leads dans votre base de données marketing en faisant bien attention de connaître leur secteur d'activité, les pages visitées et les contenus téléchargés, par quel moyen les leads sont arrivés sur vos sites et blogs. Chacun des ces leads devra devenir membre d'une campagne de lead nurturing dont l'objectif est de les amener un peu plus loin dans le tunnel de conversion. Toutes ces actions seront manuelles si vous ne disposez pas d'une plateforme marketing dédiée.
  • Le nurturing des leads - Vérifiez que vos campagnes de lead nurturing sont bien parties si elles se déclenchent automatiquement. Faites partir à temps celles que vous avez programmées. Détectez les leads qui vous semblent mûrs. Il s'agit des contacts qui ont tapé un score important dans votre stratégie de lead scoring ou qui ont donné, dans leur comportement, l'information qu'il vous faut pour en venir à la conclusion qu'ils sont plutôt à un stade avancé de leur processus d'achat. Pour ces leads mûrs, un petit coup de fil s'impose. Transmettez les leads concernés à votre service commercial pour un appel téléphonique rapide. On parle alors de MQL, de Marketing Qualified Leads.
  • Les téléchargements - Gardez un oeil attentif aux contenus les plus téléchargés. Tentez de faire ressortir à la fois les plus populaires et ceux peu demandés. Les contenus les plus téléchargés vous indiqueront que vous devez produire plus de billets de blog autour des sujets traités, les moins téléchargés vous indiquent que vous devez soit leur donner plus de valeur soit les remplacer.


IL EST TEMPS DE PASSER A LA PARTIE ANALYTIQUE

Stop ! Vous vous rappelez ? Allez, un petit tour vers toutes les plateformes sociales et sur tous vos outils associés. On répond, on lit, on réagit et on contribue. Encore et encore. Puis on s'attarde en fin d'après midi sur les indicateurs clés de performance.

  • Relevez les indicateurs - Jeter un coup d'oeil aux principaux indicateurs chaque jour. Un billet Mercatik est consacré aux 13 indicateurs marketing à connaître absolument. Parmi ces indicateurs, certains sont à relever chaque jour, d'autres de manière hebdomadaire ou mensuelle. Lorsque vous relevez les indicateurs quotidiens, relevez bien entendu les chiffres de la veille. Un suivi quotidien sur les indicateurs critiques vous permettra de réagir à temps, voire en anticipation.

  • Prenez des décisions - Sachez interpréter les indicateurs que vous relevez et que vous communiquez dans l'entreprise. Trouvez des solutions lorsque certains chiffres flanchent ou ne décollent pas. Au contraire, trouvez les moyens de mieux exploiter les chiffres synonymes de bonnes performances.

  • Présentez un rapport hebdomadaire - Préparez un rapport de statistiques hebdomadaire pour en faire part à vos collaborateurs et à votre hiérarchie. Focalisez sur les indicateurs les plus éloquents, sur les variations les plus importantes et rendez le tout facile et agréable à lire grâce à l'intégration d'éléments graphiques.


S'IL VOUS RESTE DU TEMPS ?

Vérifiez une dernière fois que vous avez répondu à toutes manifestations de vos contacts sur les réseaux sociaux et que vous avez traité toutes les alertes de nouveaux contenus proposées par votre écho-système de veille online.

Vous pouvez commencer à souffler. C'est généralement le bon moment pour couper court aux tâches répétitives d'une journée de travail. Naviguez sur quelques blogs américains traitant d'Inbound afin d'y découvrir les billets publiés dans la matinée. Pensez à consulter les dernières contributions postées sur les réseaux sociaux. Ça peut aussi être le moment de rentrer tout doucettement à la maison. Et bonne nuit..

Ah oui, une dernière chose. Je suis moi-même Inbound Marketeur. Enfin, je me prétends Inbound Marketeur. Même si la discipline est encore peu introduite en France, je profite d'une relativement bonne expérience en terme de déploiement de process marketing orienté inbound. Je vous invite à me consulter si vous souhaitez appliquer les techniques du marketing de contenu et de l'inbound marketing à votre business.


Vous avez aimé ce billet ? Vous souhaitez recevoir chaque nouveau billet directement dans votre messagerie ? Abonnez-vous à Mercatik !


Publié par 
Lire l'article en anglais sur le Blog Weidert Group



2 commentaires:

  1. Ca fait peur... l'impression d'une journée interminable, toujours en stress :)
    Article bien écrit qui nous tient en haleine en tous cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seul, il est vrai que ça peut vite devenir compliqué de tout gérer.
      Il faut être un minimum passionné et serrer un peu les dents ! ;D

      Supprimer