mardi 22 octobre 2013

Guest Blogging : 5 bonnes raisons pour dire non

Le Guest Blogging et ses dangers
J'ai bien l'impression que le guest blogging est la technique de link building la plus controversée du moment. Comment ? En français ? Vous voulez dire TOUT en français ? Arrfff.. d'accord.. Poster un billet en tant qu'invité sur un blog tiers est une technique de génération de liens entrants aujourd'hui très controversée. Et vous savez qui a lancé cette controverse depuis avril de cette année ? C'est le Penguoin de Google. Je parle bien entendu de la mise à jour de l'algorithme du moteur google : Google Penguin.

Je note à ce sujet que, malgré les alertes de notre spécialiste Google du spam, Matt Cuts, je vois encore beaucoup de blogueurs et même d'agences qui pratiquent le guest blogging à tout va. Et la tendance ne semble pas s'inverser.

Il faut admettre que depuis quelques temps, toutes les techniques de link building sans exception stimulent les échangent et les polémiques. Et comme à chaque fois, il y a les "pour" et il y a les "contre". Jusqu'à ce que Google décide enfin de faire preuve de plus de transparence, les conversations continueront d'aller bon train.

Je vous propose aujourd'hui de vous présenter mon point de vue sur ce sujet chaud qu'est le guest blogging.


COMMENÇONS PAR FAIRE UN RAPIDE RAPPEL

Le guest blogging ou "bloguer en tant qu'invité" est une pratique très répandue outre-atlantique et de plus en plus utilisée en Europe et en France.

Pour le blog qui invite, c'est une opportunité pour venir alimenter le blog en contenus supplémentaires. Une aubaine, lorsqu'on connaît la difficulté de venir alimenter un blog régulièrement. Pour l'invité, c'est une occasion de booster sa e-réputation.


MAIS OÙ EST LE PROBLÈME ALORS ?

Le problème est que des petits malins se sont amusés à utiliser le guest blogging dans un seul et unique objectif : optimiser leur stratégie de netlinking dans un objectif SEO. Et Google n'est pas du tout d'accord.

Ainsi Matt Cuts, dans une vidéo assez récente, nous explique que Google est maintenant capable de déceler les abus liés au guest blogging. Un billet qui n'a que trop peu de rapports avec la thématique globale du blog qui invite, la présence de textes d'ancre optimisés ou la soumission d'un même billet à 114 blogs différents sont de très mauvais exemples à suivre qui peuvent d'ailleurs vous attirer les foudres de Google.

Matt Cuts nous rassure globalement sur le fait que le guest blogging ne pose aucun problème tant qu'il est considéré comme "naturel" et donc pratiqué avec modération. Au delà d'un certain stade, Google considérera cette pratique comme du spam. Un "certain" stade. Et c'est là où tout se complique. Il est quasiment impossible de savoir avec exactitude où se situe la frontière entre le "naturel" et le "spam".







POURQUOI JE N'AI JAMAIS PRATIQUÉ LE GUEST BLOGGING ?

Je me suis mis au blogging que très tardivement, je dois l'avouer. Depuis un peu plus d'une année maintenant. Il se trouve que je n'ai jamais eu l'occasion de gérer, d'administrer ou même d'écrire pour un blog professionnel. Je n'avais jamais franchi le pas, même à titre personnel.

Depuis l'été 2012, j'ai finalement pris la décision de lancer le blog Mercatik. Depuis, je n'ai jamais entrepris la démarche qui consiste à proposer un billet écrit par mes soins à un blog tiers. Je me suis effectivement souvent dit que je ne disposais pas d'assez d'expérience dans l'écriture d'un billet de blog pour oser le proposer à un autre blogueur.

Le manque de temps a également été un frein. Je conciliais déjà avec difficulté mon métier à plein temps, le temps consacré à ma petite famille et l'écriture d'un billet hebdomadaire. Je ne me voyais pas alors écrire pour d'autres blogs.

Je suis finalement dans une position d'attente. J'attends l'éventualité d'être en mesure de mieux comprendre le phénomène et de mieux cerner les impactes réels. J'ai parfois l'impression que Google lui-même n'est pas, encore aujourd'hui, en mesure d'ajuster correctement l'algorithme de son moteur face à ce phénomène encore récent.


POURQUOI JE N'ACCEPTERAI PAS UN AUTEUR TIERS SUR MON BLOG ?

Aujourd'hui, toute personne qui tient un blog décent sur un sujet intéressant est forcément la cible de demandes de guest blogging. Mais quel est le problème me demanderez-vous ? Il est que 99% du temps, les billets sont moyennement voire mal exécutés. Je ne peux pas en vouloir à un blogueur qui réserverait ses meilleurs billets pour son propre blog et qui proposerait ses billets moins travaillés pour des blogs tiers. En tant que propriétaire de blog, je ne suis simplement et tout bonnement pas intéressé par la démarche. Pourquoi accepterais-je de diffuser un billet que je considère très moyen ?

Mais au-delà de mon cas personnel, je vous propose aujourd'hui 5 bonnes raisons pour ne pas accepter certaines demandes de guest blogging.

1 - Pas de personnalisation

Quelle barbe de recevoir ces billets qui ne mentionnent même pas le nom de votre blog ou de l'organisme que vous représentez. Cela donne rapidement l'impression de faire partie d'une liste sans fin de blogs sollicités pour exactement le même billet.

2 - On ne se dit pas bonjour ?

Combien de billets sont envoyés sans même que l'auteur prenne le soin de se présenter, d'expliquer sa démarche. On pourrait même s'attendre à recevoir un résumé pour les billets longs. Ces précisions sont rassurantes. Elles attestent que l'auteur porte un réel intérêt pour votre blog.

3 - Rien d'original

Quoi ? Un billet sur "comment obtenir plus de like sur Facebook" ? ... pffff.. non merci.. Les billets que vous acceptez devraient traiter de sujets qui apportent réellement de la valeur pour votre blog et donc auprès de vos lecteurs. Il peut arriver que vous ne maîtrisiez pas certains sujets. Je suis même sûr que vous ne maîtrisez pas tous les sujets. Les billets qui viennent combler vos lacunes et qui apportent de la valeur sont les bienvenus, les autres ...

4 - Manque de transparence

Nous avons bien compris qu'un auteur qui vous propose un billet ne le fait pas de bon coeur ni gratuitement. Nous avons bien compris que c'est la course aux backlinks. Attendez d'un auteur qui vous propose un billet un minimum de transparence et de franchise. Pour qui travaille-t-il ? Quel type de liens souhaite-t-il ? Ne vous laissez pas abuser par des adresses emails hébergées chez Hotmail ou Gmail. L'auteur souhaite éventuellement, dans ce cas, cacher son identité ou l'organisme qu'il représente.

5 - Pas de réelle expertise

J'essaye dans la mesure du possible d'écrire des billets sur des sujets que je pense maîtriser. Ceci dit, je vous laisse seul juge. Ecrire sur des sujets que l'on maîtrise reste la meilleure façon de proposer du contenu à la fois authentique et proposant une vraie valeur ajoutée. J'irais même jusqu'à dire que finalement, si vous décidez d'inviter un auteur sur un sujet spécifique, c'est que cet auteur maîtrise mieux ce sujet que vous.


MOI VIEUX JEU ? VOTRE AVIS M’INTÉRESSE

Quand bien même je ne suis pas du tout fermé au guest blogging que ce soit en tant qu'invité ou en tant qu'hôte, vous avez compris que je ne m'y aventurerai pas pour le moment. Au-delà même des considérations autour des problématiques liées aux SEO ou des enjeux sur l'e-réputation, je pense que je suis un peu vieux jeu.. J'entends par là que je considère finalement qu'un blog reste un objet très personnel. Bien sûr, il a pour vocation de partager des contenus, des idées et des réflexions. Mais je ne peux m'empêcher d'y voir aussi une façon de revendiquer une identité et donc de partager des contenus sous un angle très personnel. N'était-ce donc pas la fonction première des blogs ?

Bien entendu, un blog peut être tenu par plusieurs auteurs. Mais je préfère alors parler de ces auteurs en tant qu'équipe. C'est-à-dire un groupe d'auteurs qui se connaissent et qui reconnaissent leur domaine de prédilection. Cet esprit d'équipe est important pour garder une cohésion et pour justement entretenir cette touche très personnelle. Cette tonalité d'écriture qui fait l'identité d'un blog.

Finalement, je préférerais aborder le guest blogging comme la première étape d'une relation à long terme.

Ce billet est pour moi l'occasion de vous exposer mon état d'esprit sur le sujet. Je parle bien d'état d'esprit car mon opinion n'est pas vraiment scellée. C'est d'ailleurs pourquoi j'attends vos commentaires sur le sujet !

Et si vous souhaitez lancer un blog d'entreprise ou optimiser votre blog déjà en ligne pour détecter plus de leads, n'hésitez pas à me contacter via ce formulaire de contact !


Vous avez aimé ce billet ? Vous souhaitez recevoir chaque nouveau billet directement dans votre messagerie ? Abonnez-vous à Mercatik !


Publié par 
Lire l'article en anglais sur le Blog Social Media Today



19 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas faire du guest bloging à tout va, mais il ne faut pas non plus tomber dans l'excès inverse.
    Par contre, il faut en effet bien sélectionner les billets qu'on publie sur son blog et bien sélectionner les blogs sur lesquels on publie.
    Pour ma part, je pense qu'on doit montrer le meilleur de soi lorsqu'on publie ailleurs car mon objectif lorsque je m'exporte n'est pas tellement d'obtenir des liens supplémentaires, car même si je ne crache pas dessus, mon premier objectif est plutôt de capter un nouveau lectorat et pour cela une seule solution: se montrer sous son meilleur jour.

    Cordialement,

    Bruno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toujours, tout est une question de modération. ;D
      Merci pour ce retour et cette philosophie qui me plaît : "se montrer sous son meilleur jour".

      Supprimer
  2. Je t'écris pour te dire que je ne te proposerai jamais de billets pour ton blog.
    Cdlt. La Direction
    Sic !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je souscris complètement à votre point de vue, ce qui motive le lectorat à revenir sur un blog c'est bien la touche personnelle du bloggueur, sinon quel intérêt ? Un "invité " ne peut donc pas s'aproprier l'univers de l'hôte du jour au lendemain, il faut donc voir la relation à plus long terme et dans ce cas précis c'est différent, on parle alors de partenariat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes bien d'accord. Merci Nicolas pour votre avis !

      Supprimer
  4. Bonjour et merci pour cet article.
    Il peut être intéressant d’accueillir un auteur sur son blog ; tout est question de ressenti, de valeur et d'expertise (comme tu le dis).
    En tous domaine, l''approche purement mercantile est, me semble-t-il, à proscrire.
    Une approche alternative pourrait être de sélectionner des auteurs et de leur faire une demande.
    Un impondérable : présenter l'auteur, même de façon succincte, pour bien comprendre d'où il parle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne remarque ! Effectivement le guest blogging pourrait évoluer vers une démarche qui consiste à choisir les auteurs invités.

      Supprimer
  5. Bonjour,

    Moi je ne suis pas contre le guest blogging, ça permet aux lecteurs de voir plusieurs point de vu sur un même thématique mais personne ne peux nier également que sa rapporte du back link de qualité.

    RépondreSupprimer
  6. Personnellement je suis plus mitigé.
    Le guest blogging est pour moi une excellente chose s'il est bien fait.
    En réponse au commentaire de Nicolas Rousseau, je ne pense pas qu'il soit bon de toujours avoir à faire à la même source. Les invités n'écrivent pas pour s'approprier l'univers de l'hôte mais bien pour exprimer un point de vue différent sur un domaine qu'il maîtrise mieux que l'auteur (normalement ...).
    Il peut également nous permettre de découvrir une nouvelle source d'information.
    Enfin il permet surtout de nous changer du quotidien et de la routine. Ce n'est pas parce qu'un article a été écrit par un invité que nous n'allons plus suivre ceux de l'auteur du blog.
    Tout ça pour dire que le guest blogging bien utilisé est pour moi une très bonne chose pour un blog, après si le billet est moyen et n'a que pour but d'augmenter son référencement alors la je dis non car on s'écarte du but initial du blog, écrire des choses intéressantes et "uniques" pour notre cible.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Je suis d'accord avec vous sur le fait que le guest doit apporter des informations intéressantes.
    Par exemple, je viens de faire mon premier guest blogging aujourd'hui. La personne que j'ai invité sur mon blog commentait régulièrement mes articles pour apporter des précisions légales à mes propos (par exemple en citant l'article de loi). Du coup, j'ai trouvé intéressant de proposer à cette personne la possibilité de nous présenter les démarches légales indispensables en e-commerce. Cela apporte un contenu de qualité aux lecteurs et valorise l'expertise du guest.
    Je dis donc OUI au guest blogging, mais uniquement sur demande de l'auteur !
    Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au même titre que la réflexion de Dimitri un peu plus tôt, je trouve effectivement que c'est la meilleure façon de procéder. Votre exemple est d'ailleurs très parlant et s'y prête tout à fait !!
      Merci pour ce retour.

      Supprimer
  8. Dans une charte éditoriale, il peut être intéressant d'inviter un(e) spécialiste d'un sujet.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant qui fait réfléchir et les commentaires apportent des éclairages complémentaires. Nous nous sommes lancées depuis peu dans un blog à deux auteurs et ces questions m'interpellent. Je crois que le plus important est d'être honnête et sincère quoi qu'on fasse. Ecrire un blog à plusieurs, accepter d'écrire comme invité ou inviter d'autres personnes; tout est possible quand on le fait pour apporter une réelle valeur à son lecteur. J'ai tendance aussi à regarder le nombre de clics car on aime donner un sens à tout son travail du soir ! mais c'est une tentation artificielle.
    Bonne continuité pour votre blog très agréable à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette réflexion pleine de sagesse.
      Merci également pour vos encouragements !

      Supprimer
  10. Bonjour Stéphane,
    Je rejoins la réflexion de Dimitri, de même que je trouve intéressant de faire venir des auteurs dont la spécialité et les contenus d’articles apportent une valeur ajoutée au blog et à ses lecteurs. Définir une charte de qualité de contenu pour obtenir le meilleur d’un auteur en Guest Blogging pourrait être une approche intéressante… Une sorte de « Guest Blogging : 5 bonnes raisons pour dire oui ».
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Thierry !
      Et merci pour ton intervention qui me donne déjà des idées pour de futurs billets.
      « Guest Blogging : 5 bonnes raisons pour dire oui » dont l'idée d'une charte de qualité.
      ++

      Supprimer
    2. Je crois que les 5 "conditions" pour dire oui sont déjà réunies dans cet article. Il faut simplement prendre le contre pied des 5 points que Stéphane expose pour refuser.

      Pour ma part, je fais du guest blogging (moi publiant sur des blogs externes) uniquement quand je sais que mon article déchire et qu'il va donner envie aux lecteurs d'en savoir plus sur moi et donc d'aller voir mon blog.

      Supprimer
  11. Bonjour

    Et qu'en est-il du digg like, poster un résume d'article avec lien sur un site, qui est souvent cité dans les techniques de visibilité ?

    RépondreSupprimer