lundi 7 avril 2014

Les longueurs idéales pour toutes vos publications en ligne

Les longueurs des contenus web
Chaque fois que je réponds à un commentaire ou que j'envoie un email, je ne peux m'empêcher d'avoir cette réflexion. J'en aurais pas écrit un peu trop ? Pourquoi donc cette envie de toujours vouloir en dire trop ?

Je suis bien conscient que la plupart de mes interlocuteurs vont décrocher rapidement si je ne fais pas un effort pour que mes publications soient faciles et rapides à lire. Pourtant, je préfère tomber dans l'excès d'informations plutôt que de proposer des contenus trop légers voire incomplets.

M'est alors venue l'idée d'essayer de recenser toutes les longueurs idéales pour n'importe quelle publication sur le web : tweet, titre, billet et tout le reste. Mais je trouvais l'exercice un peu facile. Alors j'ai décidé de documenter tous les résultats de mes trouvailles.

Et voici le résultat !


LA LONGUEUR IDÉALE D'UN TWEET EST DE 100 CARACTÈRES

Quoi de mieux que de consulter les chiffres proposés par Twitter pour savoir quelle est la longueur parfaite d'un tweet.

D'ailleurs, les bonnes pratiques publiées par Twitter sont assez claires sur le sujet : les tweets de moins de 100 caractères génèrent des taux d'engagement plus importants.

Une étude menée fin 2012 par Track Social auprès de 100 marques populaires sur Twitter propose des résultats similaires. L'étude nous apprend entre autres que le maximum de retweets s'obtient à partir de tweet dont la longueur se situe entre 70 et 100 caractères. Il s'agit en effet de la longueur idéale pour que le contributeur puisse s'exprimer pleinement en laissant la possibilité de placer un commentaire lors d'un éventuel retweet.


La longueur idéale d'un tweet



LA LONGUEUR IDÉALE D'UN POST SUR FACEBOOK EST DE 80 CARACTÈRES

Et oui ! C'est rien du tout !! La phrase que je viens d'écrire en titre est longue de 60 caractères..

Pourtant, 80 est bien le nombre magique que le grand Jeff Bullas nous a livré il y a 2 ans après avoir mesuré le comportement des posts publiés par différentes marques sur Twitter. Il apparaît que les posts de 80 caractères rencontrent l'engagement le plus important.


La longueur idéale d'un post Facebook



LA LONGUEUR IDÉALE D'UN EN-TÊTE SUR GOOGLE+ EST DE 60 CARACTÈRES

On rencontre régulièrement des contributions plutôt longues sur Google+. Il convient dans ce cas précis de commencer le post par un en-tête très visible et facile à lire qui fera office de titre. J'ai pris pour ma part l'habitude de rédiger cet en-tête en gras et le plus souvent sur une seule ligne.

Et j'ai bien fait car Demian Farnworth de Copyblogger nous apprend que ces en-têtes ne doivent pas dépasser 60 caractères afin de s'assurer un affichage sur une ligne.


La longueur idéale d'un en-tête Google Plus



LA LONGUEUR IDÉALE D'UN POST SUR GOOGLE+

D'après Qunitly Research, la longueur moyenne d'un post sur Google+ est de 156 caractères. 

En creusant un peu plus, Quintly nous apprend que les posts qui génèrent le plus d'engagement sont longs de 5 caractères.. Oui, vous avez bien lu : 5 caractères. Le deuxième pic d'engagement concerne les posts de 442 caractères.

Il va falloir s'entraîner à faire très court ou très long !


LA LONGUEUR IDÉALE D'UN TITRE EST DE 6 MOTS

Bnonn, le spécialiste des titres, contribuent régulièrement sur KISSmetrics. Dans ce billet, il nous explique qu'un lecteur balaye du regard les titres de la même manière qu'il le fait pour tout un texte. Ainsi, nous serions, en tant que lecteurs, uniquement attentifs aux 3 premiers et aux 3 derniers mots d'un titre.

On peut facilement conclure qu'il sera plus efficace de composer des titres de 6 mots afin d'augmenter les chances que ces titres soient lus en entier. Pourtant, les titres de 6 mots sont assez rares. Il en effet très compliqué de rédiger des titres aussi courts. Si vous n'arrivez pas à réduire vos titres à 6 mots, tentez au moins de placer les mots les plus importants parmi les 3 premiers ou les 3 derniers mots.


LA LONGUEUR IDÉALE D'UN BILLET DE BLOG EST DE 1600 MOTS

1600 mots correspondent à 7 minutes de lecture. C'est-à-dire pile le moment où l'attention du lecteur commence à décliner. C'est en tout cas le résultat d'une étude menée par Medium.


La longueur idéale d'un billet de blog


SerpIQ aborde le sujet par le biais de considérations SEO, en examinant les 10 premiers résultats suite à différentes requêtes dans les moteurs de recherche.


Longueur d'un billet de blog et SEO


On lit tous les jours qu'il faut écrire autant pour le lecteur que pour les petits robots de Google. Peut-être qu'une moyenne entre les deux est envisageable ? Peut-être préférez-vous privilégier votre audience ? Peut-être que le plus important est ce que vous souhaitez exprimer ? A vous de faire votre choix !


LA LARGEUR IDÉALE D'UN TEXTE EST DE 55 CARACTÈRES

Derek Halpem, spécialiste en Social Media, s'est penché sur la question de la largeur des contenus texte. Il en arrive à la conclusion qu'un choix réfléchi sur la largeur d'un texte peut apporter une meilleure compréhension et donner une impression de facilité de lecture.

Le résultat de ses recherches est le suivant : la largeur idéale se situe entre 40 et 55 caractères. C'est-à-dire une moyenne de 8 à 11 mots. Oui, ce n'est vraiment pas énorme. Vous remarquerez d'ailleurs que le texte de ce billet n'entre pas du tout dans cette fourchette. Il perd donc en compréhension et en facilité de lecture. Arfff.. ...


LA LONGUEUR IDÉALE D'UN OBJET D'EMAIL EST DE 39 CARACTÈRES

En septembre 2012, MailChimp avait publié ce billet : La longueur des objets ne signifie rien du toutComme vous pouvez le vérifier sur le graphique qui suit, la longueur des objets n'influerait donc ni sur les ouvertures, ni sur les clics.


La longueur d'un objet d'email


Mais on ne va quand même pas s'arrêter à ces chiffres pourtant intéressants. Une autre étude se mouille d'avantages et nous apprend qu'il existe bien une longueur plus efficace pour vos objets d'email qui se situe entre 28 et 39 caractères.

Voici un récapitulatif de cette étude réalisée par Mailer Mailer pratiquement au même moment que celle de MailChimp :
  • 4 à 15 caractères : 15,2% d'ouvertures et 3,1% de clics
  • 16 à 27 caractères : 11,6% d'ouvertures et 3,8% de clics
  • 28 à 39 caractères : 12,2% d'ouvertures et 4% de clics
  • 40 à 50 caractères : 11,9% d'ouvertures et 2,8% de clics
  • 51 caractères et plus : 10,4% d'ouvertures et 1,8% de clics


LA LONGUEUR IDÉALE D'UNE BALISE TITLE EST DE 55 CARACTÈRES

Si si ! Rappelez-vous la balise <title> ! Il s'agit d'un bout de code html qui indique le titre de la page. Titre repris dans l'affichage des résultats d'une requête dans un moteur de recherche comme Google.

Nombre de caractères d'une balise title


Ce titre ne vous permettra pas aujourd'hui d'afficher plus de 60 caractères, au risque de voir votre titre tronqué.

Et c'est Moz qui propose les recherches les plus abouties sur le sujet et qui nous livre ce chiffre de 55 caractères comme étant la longueur idéale pour vos balises title.


LA LONGUEUR IDÉALE D'UN NOM DE DOMAINE EST DE 8 CARACTÈRES

Si jamais vous êtes en train de lancer un projet ou une start-up, la statistique qui suit devrait attirer votre attention.

Daily Blog nous invite avant toute chose à considérer les caractéristiques d'un nom de domaine bien choisi :
  • il est court
  • il est facile à mémoriser
  • il est facile à épeler
  • il ne contient pas de trait d'union ou de chiffre
  • il affiche une extension en .com

Après avoir étudié les 250 sites les plus visités d'après Alexa, Daily Blog trouve que quasiment tous les noms de domaine concernés répondent à ces 5 caractéristiques.

70% d'entres eux ont en outre un point commun : ils ne dépassent pas 8 caractères.

Combien de caractères pour un nom de domaine ?



NE VOUS PRENEZ PAS TROP LA TÊTE

Bien sûr il est important de connaître ces chiffres. Il est tout aussi important que vous puissiez exprimer ce que vous avez à dire. Pour cette raison, je pense qu'il n'est pas nécessaire d'appliquer ces consignes à la lettre. Il est quand même important de les avoir en tête pour les appliquer le plus souvent possible.

Globalement, j'ai tendance à penser que la longueur de votre billet de blog n'a pas d'importance. Exprimez votre idée comme vous l'entendez. C'est dans la manière d'habiller votre billet et le contenu qu'il propose que ces consignes peuvent vous assurer de garder l'attention de votre lecteur. Elles prennent encore plus de poids lorsque vient le moment de faire la promotion de votre billet dans les moteurs de recherche et aux seins des médias sociaux.

Vous souhaitez améliorer votre présence en ligne et l'efficacité de vos publications en ligne ? Je peux vous aider à trouver la meilleure façon de mettre en valeur vos contenus en ligne. Je suis disponible, n'hésitez pas à me contacter !


Vous avez aimé ce billet ? Vous souhaitez recevoir chaque nouveau billet directement dans votre messagerie ? Abonnez-vous à Mercatik !

Publié par 
Lire l'article en anglais sur Social Media Today

Votre score inbound marketing

14 commentaires:

  1. Bonjour, Article très intéressant Merci !

    Je suis assez étonné de la durée du temps d'attention et des 7 minutes, j'aurais plus dit dans les 7 secondes.

    Pour les posts Google+, je pense qu'il faut prendre en compte que les posts à 5 caractères sont probablement des photos plus que des liens.

    La largeur des contenus, j'avoue je n'y avait jamais pensé :)

    Après, comme tu dis faut pas trop se prendre la tête mais il est quand même bon de garder ces infos dans un coin de l'esprit.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Yann !

      Oui, concernant les 7 minutes d'attention accordées à un billet, il faut prendre en considération que le lecteur s'est décidé à lire la publication. Ce qui n'est pas gagné au regard des quelques secondes suffisantes pour prendre cette décision.

      ++

      Supprimer
  2. données intéressantes à utiliser comme garde fou, mais à ne pas chercher à respecter absolument, d'autant que certaines d'entre elles ne veulent rien dire.

    la longueur du post idéal sur Google plus en est la preuve. 5 caractères faut pas déconner... le problème de ces études est que souvent elles ne sont pas assez fines. Je suppose qu'ils ont étudié les partages sociaux sans prendre en compte le type de partage, ainsi le seul partage d'une image (sans caractères) peut engendrer un taux d'engagement élevé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis assez d'accord ! Peut-être que la leçon à en tirer est qu'il faut partager beaucoup de posts avec des images.

      Supprimer
  3. Merci pour ce mémo. Pour la balise title, j'irai plus loin en disant que Google tronque désormais les titres à partir de 512px de large. Même si 55 caractères semble être une bonne longueur.

    RépondreSupprimer
  4. Merci, ça manquait un peu sur le web le fait de savoir quelles sont les longueurs idéales. Quand à moi, je continuerai de m'exprimer au feeling tout en me souvenant de ce qui vient d'être énoncé. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je crois que c'est exactement ce qu'il faut faire !
      ++

      Supprimer
  5. Bonjour Stéphane, merci et bravo pour cet article de qualité et inédit :)

    Pour la balise Title, j'ai remarqué qu'il faut prendre aussi en compte le gras (bold) des mots correspondant à la recherche de l'utilisateur. Ce qui change selon les mots-clés écrit et remontés dans les SERP.

    Après, moi en tant que web designer, blogueur, rédacteur pour designmoteur, j'écris genre entre 2000 mots voire 4000, oui je sais j'écris beaucoup. "Pourtant, je préfère tomber dans l'excès d'informations plutôt que de proposer des contenus trop légers voire incomplets." est tout à fait ma situation ;) Aussi, je le fais cela, parce j'ai pour objectif que mon contenu soit durable / face au "coté éphémère" de l'actualité automobile et des sites d'actu auto-moto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Ewen !
      Et merci pour ton retour !!

      Oui, les mots en gras peuvent en effet avoir une incidence. Ça reste quand même compliqué d'anticiper la requête saisie et son impact sur le title.

      Supprimer
  6. Merci pour cet article très intéressant, dorénavant je vais faire attention à mes balises title et à la longueur de mes posts. Mais bon pour les réseaux sociaux j'ai toujours fait court, parce que moi même je balaye du regard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravi de lire que ce billet vous a été utile !

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Certains chiffres sont surprenants et je me rend compte que je suis très lent à lire, car il me faut bien plus que 7 minutes pour lire 1600 mots.
    Je conseillerai donc de publier des textes plus courts, car sinon vous vous priverez d'un certain nombre de lecteurs, non?

    Cordialement,

    Bruno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Bruno !

      Oui, les textes courts auront toujours cette qualité d'être courts...

      Pour essayer de répondre à la question, je dirais que tous les formats sont envisageables en fonction de la cible et de son niveau de maturité. Pour éduquer, des formats courts semblent être préférables. Pour convaincre, il sera peut-être nécessaire d'être plus consistant.

      Supprimer